Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss
               

Patrimoine : les transports indissociables du développement des industries du Grand Lyon

vendredi 16 septembre 2011

usines TASE Vaulx en Velin
Les usines TASE à Vaulx en Velin
accueillent la Biennale d'Art Contemporain
Photo @LYonenFrance -
Comme chaque année, les Journées européennes du Patrimoine donnent l'occasion de redécouvrir des lieux historiques ou culturels qui ont fait l'Histoire du Grand Lyon. Consacrées en 2011 au thème des transports, les journées sont organisées les 17 et 18 septembre. 
Dans le Grand Lyon, les infrastructures des transports ont évidemment évolué au fil du développement économique, mais elles se sont aussi organisées en fonction des contraintes naturelles : gestion des inondations liées aux débordements de la Saône et du Rhône, nécessité de transporter les ouvriers depuis leurs lieux de résidences vers les grandes entreprises qui se sont souvent construites sur les bords du Rhône. Organisation géographique de part et d'autre des fleuves...
Carré de Soie
Désormais "noeud de transport" entre tramways, métros et canal,
le "Carré de Soie" de Vaulx en Velin attire les investisseurs 
Le Grand Lyon propose donc pour ces journées des visites thématiques  avec un focus sur les liens entre le patrimoine industriel et les moyens de déplacements. Ceux-ci se sont organisés au fil des siècles d'abord sur l'eau (les Suisses amenaient leur gruyère par barque sur le Rhône !),  par la terre et bien sûr à partir du XIXème siècle, par les voies ferrées, très présentes dans l'Est lyonnais.
Le vingtième siècle a vu le développement de l'aérospatiale, et là encore la région lyonnaise a été très présente, par le développement des aéroports commerciaux et de petits aéroports d'affaires (à Bron, la Doua...). 
De la fameuse "Couzonnaire", cette barque très ancienne qui vient d'être restaurée et installée par Lyon Parc Auto dans le parking de la Fosse aux Ours (lire ici) au "Tacot", le petit train à vapeur de l'Est lyonnais qui reliait Lyon à St-Pierre de Chandieu en passant par Mions et Toussieu, des vestiges existent encore dans le Grand Lyon et expliquent l'organisation du territoire. 

José Berenguer
José Berenguer a obtenu avec 
son association le classement d'une
partie des usines TASE

L'ouverture au public des usines TASE de Vaulx en Velin
Après de longues années de bataille, l'association de défense des usines TASE vient d'obtenir le classement au patrimoine de ce que José Berenguer, son Président, appelle joliment "la peau de l'entreprise". Cette immense friche industrielle, qui se retrouve depuis les dernières opérations du Grand Lyon, au centre d'un noeud de transports (métro, tramway, Rhônexpress) est située dans le quartier du Carré de Soie à Vaulx en Velin. Elle attire bien sûr les appétits des promoteurs immobiliers, mais les habitants et les descendants des milliers d'ouvriers - de toutes origines - qui ont travaillé dans cette usine au siècle dernier, désiraient garder la mémoire de l'industrie. C'est donc chose faite depuis le classement par le Ministère de la Culture de la façade.  Reste à trouver une activité pour la reconversion de l'intérieur de l'usine. Elle accueille cette année pour la première fois une part importante de la Biennale d'Art Contemporain.
La "peau" classée des usines TASE

Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

Le programme des Journées européennes du Patrimoine du Grand Lyon est sur internet à l'adresse http://www.grandlyon.com/jep.


----------------------------

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
 

Tourisme, voyages au départ de Lyon

 
Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv
)